Categories
Uncategorized

Transformer les métiers de la qualité

J’ai de l’empathie à l’égard des personnes actives dans le domaine de la qualité, car leurs métiers sont mal considérés. Certains témoignages m’interpellent.

La qualité est un mal nécessaire.

A l’atelier, on m’appelle le flic.

On a obtenu la certification, mais quel bullshitjob on a dû faire pour y arriver!

Je connais personnellement celles et ceux que je cite ici.

Un peu partout, on innove pour gagner en efficience, mais le management de la qualité lui-même a encore un joli potentiel d’amélioration. Trop souvent, j’entends ceci:

La qualité, c’est un truc qui nous fait perdre du temps. On a mieux à faire.

Si on dit ce qui ne va pas, on va avoir des problèmes avec la hiérarchie.

Je cite ici certains de mes anciens collaborateurs du Cgpi.

Ça vous parle? Tant mieux! La première valeur ajoutée que je vous apporte, c’est justement mon franc-parler. Appeler un chat un chat est parfois déraisonnable, mais jamais complètement désespéré.

Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté.

GUY BÉARD dans sa chanson « La Vérité »

Je parle franchement de qualité pour que vous puissiez en faire autant à moindre risque. Je m’adresse à vous pour que nous ayons l’opportunité d’en parler ensemble. Dans quel but?

  • Légèreté! Pour qu’à chaque étape du processus qualité, vous ayez non pas davantage mais moins de documents à gérer.
  • Détente! Pour que les tensions entre le management de l’amélioration continue et celui des processus métiers évoluent vers une meilleure cohésion.
  • Joie! Pour que vous vous réjouissiez non seulement de l’audit qui vient d’être effectué, mais aussi du prochain qui est déjà planifié.

Légèreté! Détente! Joie!

Pensiez-vous qu’un jour on associerait ces trois mots au management de la qualité?

  • J’y pense tous les jours depuis que j’ai résumé les 40 pages de la norme ISO 9001:2015 sur une feuille A4 recto verso (version courte – la complète est ici).

L’information utile réduite à 5% du volume du document initial?

  • Oui, dans le respect absolu de l’approche processus. Je vous le démontre quand vous voulez, si vous le voulez. Mais le plus l’important est ailleurs.

Une telle transformation des métiers de la qualité est possible, de votre métier. Nous pouvons le vérifier ensemble, si vous le souhaitez.

blaisefattebert.ch
  Retour à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Blaise Fattebert

    Le service dans la peau